Haruspices / l’installation

Installation pneumatique et évolutive,

Impressions 3d plâtre, moulage silicone, tuyaux pvc, cathéter, verre,
métal, bois, plexiglas, LED, compresseur, distributeurs, arduino mega,
circuits imprimés, Fauteuil médical. 2019.







    Haruspices emprunte son titre à l’art divinatoire étrusque consistant à lire l’avenir dans les entrailles d’animaux. Celle ou celui qui exerçait cette pratique servait d’interface entre les humains et les dieux ; de la même manière j’ai imaginé une fiction mettant en scène une machine qui servirait elle aussi d’interface entre les humains et les dieux en lisant l’avenir au travers de ses propres viscères. Composé d’une cage thoracique rigide à laquelle sont adjoints quatre organes en silicone, l’engin pulse au rythme d’humeurs déterminées par des flux en temps réel d’informations provenant des réseaux sociaux (les posts les plus populaires de Twitter) puis interprétés en quatre « émotions » par l'intelligence artificielle IBM Watson. Les émotions emplissent les quatre simulacres d’organes d’un souffle mécanique. Lorsqu'une des quartes humeurs s’emballe le dispositif déclenche une prédiction prenant la forme d’une courte phrase construite aléatoirement depuis les posts Twitter.


Haruspices, dessin préparatoire,
vue d’ensemble du dispositif nuémrique, 2019.


-------------

Ingénieurie - programmation - Robotique
Frédérick Largillière

Partenaires :
L’équipe DefRoSt, INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique),
Numédiart, UMONS (Uninversité de Mons).
Le Fresnoy, Studio National des arts contemporains.

Avec le soutien de :
la DRAC haut-de-France
DICREAM (CNC, aide au développement et aide à la production)
la SCAM (Brouillon d’un rêve, Pierre Shaeffer).

Ce travail bénéficie d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence  Nationale de Recherche
au titre du programme « Investissements d’avenir » portant la référence ANR-11-EQPX-0023 »
et soutenu par le fonds européen de développement régional (FEDER) SCV-IrDIVE

Ce projet bénéficie du programme C2L3PLAY Interreg.



Backyard Porduction

Jonathan Pêpe. 2010-2020