Haruspices

Installation pneumatique et évolutive,

Impressions 3d plâtre, moulage silicone, tuyaux pvc, cathéter, verre,
métal, bois, plexiglas, LED, compresseur, distributeurs, arduino mega,
circuits imprimés, Fauteuil médical. 2019.






Haruspices emprunte son titre à l’art divinatoire étrusque consistant à lire l’avenir dans les entrailles d’animaux. Celui qui exerçait cette pratique servait d’interface entre les humains et les dieux ; de la même manière, l’artiste a voulu représenter les entrailles d’une machine. Composé d’une cage thoracique rigide à laquelle sont adjoints quatre organes en silicone, l’engin pulse au rythme d’humeurs déterminées par des algorithmes. Les émotions emplissent les automates d’un souffle mécanique. Cette installation, activée par deux personnages — incarnés par Régina Démina et moi-même —, est mise en scène dans le film présenté :

Accompagnée de Régina Démina, j’actionnai timidement l’interrupteur. À cet instant, l’organe dégoûtant s’emplit de vie. Une première contraction précéda une série de battements dont le rythme effréné reflétait l’état d’un monde en dérive. Haruspices était guidée par IBM Watson, une intelligence artificielle capable d’exprimer certaines émotions selon ce qu’on lui donnait à lire. Jonathan Pêpe la nourrissait exclusivement des sujets les plus twittés : actualités politiques, gossips de star, bad buzz en tous genres. La machine digérait ce spectacle incessant puis affichait un verdict sentimental. Suivant si elle exprimait plus ou moins de mélancolie, plus ou moins de joie, les pulsations d’Haruspices variaient d’intensité. Du plus profond de nos tripes, nous sentions la connexion au réseau. Le succès d’une telle opération précipiterait, un an plus tard, la transition corporelle promise. “

Indira Béraud

---

Haruspices est conçu comme un ensemble de propositions plastiques - un corpus d’objets dessinant les contours d’une fiction. Ce block est composé d’une installation pneumatique et évolutive, d’un film méttant en scène cette installation ainsi que deux personnages incarnés par Indira Beraud et Régina Démina, une série de tirages argentique à partir de modélisations 3d, une série de dessins de recherche, des volumes et images issue du procéssus de fabrication de l’installation.





Haruspices, Extrait du film, 10min, 2019.




Ingénieurie - programmation - Robotique
Frédérick Largillière

Partenaires :
L’équipe DefRoSt, INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique),
Numédiart, UMONS (Uninversité de Mons).
Le Fresnoy, Studio National des arts contemporains.

Avec le soutien de :
la DRAC haut-de-France
DICREAM (CNC, aide au développement et aide à la production)
la SCAM (Brouillon d’un rêve, Pierre Shaeffer).

Ce travail bénéficie d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence  Nationale de Recherche
au titre du programme « Investissements d’avenir » portant la référence ANR-11-EQPX-0023 »
et soutenu par le fonds européen de développement régional (FEDER) SCV-IrDIVE

Ce projet bénéficie du programme C2L3PLAY Interreg.



Backyard Porduction

Jonathan Pêpe. 2010-2020