Corps Creux,

Court metrage d’animation en images de synthèses, 14 minutes, 2014.





Corps Creux est un film d’animation « science et fiction » mettant en scène un couple de gastéropodes flottants. Le quotidien truculent de ces mollusques se déroule dans les années 60, période durant laquelle on voit apparaître les architectures maison-bulle et les mobiliers d’intérieur aux formes courbes de Saarinen Eero. La couleur locale s’est constituée sur la base d’une collection de mobilier et d’architectures virtuels. Ces personnages aux formes molles sont des extensions de l’architecture. Ils incarnent des scientifiques de l’époque : Marcel Pages à qui nous devons un brevet de machine à voyage interstellaire, ou encore Jacques Bergier, journaliste, espion, ingénieur chimiste, co-fondateur avec Louis Pauwels du mouvement réalisme fantastique. Leurs écrits permettent une intersection entre la sphère diégétique et celle du réel dans le film. De la même manière, vers 1958, l’astrophysicien russe Losef Shklovsky déduisit, par des observations et des calculs, que Phobos, le satellite naturel de Mars, devait être creux. J’ai habité cette erreur scientifique en la rejouant et en l’utilisant comme clef de voûte pour le récit. J’ai voulu ce court-métrage comme une balade « Dadaïste », où se mêlent des spéculations hypothéticodéductives d’un futur antérieur et un quotidien convenu.

Production : Le Fresnoy
Jonathan Pêpe. 2014-2018